FANDOM


Vaunes.png

Le blason du duché de Vaunes

Le duché de Vaunes est une région largement rurale et très fertile du royaume de Tell. A l’exception d’Endone, la capitale locale, il n’existe presque aucun centre urbain véritablement développé. Malgré cette apparente pauvreté, Vaunes reste riche de la fertilité de son sol qui en fait le grenier de Tell. De grands liens existent ainsi entre Vaunes et Frie qui dépend des productions vaunesiennes pour sa survie. Certains vont jusqu’à avancer que si Frie avait pu se passer de Vaunes, elle se serait séparée de longue date du reste du royaume.

Vaunes fut l’une des principales victimes des grandes pestes. L’épidémie y arriva par les caravanes marchandes venant des contrées de Vailles et Aenor par les Marches. Ne disposant que de peu d’hommes compétents pour contenir une épidémie, celle-ci se répandit comme une trainée de poudre. Si la couronne de Tell prit de larges et strictes mesures par la suite qui permirent de sauver les autres duchés du pire, il était trop tard pour Vaunes où toutes les mesures prises n’étaient plus en mesure d’éviter la mort à tous les contaminés.

Lorsque la guerre des pestiférés commença, Vaunes continua sa descente aux enfers. L’épidémie se poursuivait toujours et le duché subit de plein fouet une incursion réussie de troupes envoyées par Vailles. Le duché fut incapable de repousser les envahisseurs, trop affaibli par l’envoi des troupes dans les Marches et les Aurons d’une part et de l’épidémie d’autre part. Endone elle-même fut assiégée et mise à sac. Malgré qu’il parvint à s’échapper de la prise de sa cité, le duc fut par la suite rattrapé par les Vaillotes et brûlé, laissant le duché sans pouvoir et sans héritier du fait de la jeunesse du duc en place.

Le pire épisode de la guerre fut l’élévation des Marches du Sud, un rempart de bois censé ralentir les attaques de la coalition établie en Vaunes vers le duché d’Orle. Les troupes y firent excès de zèle, refusant tout réfugié de Vaunes et allant jusqu’à tuer les plus téméraires. Cette mesure fut tellement impopulaire qu’elle causa l’assassinat du roi par un noble vaunésien. Son successeur dénonça les Marches du Sud mais il fallut néanmoins deux ans avant que le sud du royaume ne commence à obtenir des secours.

A l’issue de la guerre, Vaunes ne disposait plus que de quelques villages reculés, du quart affamé de sa population antérieure aux grandes pestes, d’une capitale détruite et d’un pouvoir ducal vacant. La reconstruction y fut et demeure extrêmement lente. Les réfugiés et habitants d’autres duchés hésitent à s’y rendre ou à y revenir, le duché étant désormais considéré comme maudit. Une légère amélioration se dessine cependant depuis que le dynamique fils cadet du roi obtint le titre de duc de Vaunes bien que celui-ci soit contesté par de nombreuses corporations de paysans qui, durant le vide du pouvoir, se sont organisés en micro-démocraties. Certains parlent en Vaunes de fonder une République bien que le terme soit profondément vu comme péjoratif en raisons des atrocités commises par les soldats de la République de Vailles.

Les vaunesiens étaient à l’origine considérés comme des gens chaleureux, bons vivants, cultivés et très hospitaliers mais le véritable calvaire que constituèrent pour sa population les grandes pestes et la guerre des pestiférés changèrent profondément ses habitants survivants. Ceux-ci sont désormais pour la plupart moroses, mélancoliques et fatalistes.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard