FANDOM


Port-Lumière est la capitale de la nouvelle colonie d'Irowa.

Le maire actuellement en fonction est Anthèlme de Maldoror.

Histoire et événements marquantsModifier

Politique et aménagementsModifier

A la fin de l'an de grâce 1294, une nouvelle troupe de colons débarque en Irowa, issue d'une initiative privée. Un camp rudimentaire est bâti, comportant un ponton, un dortoir et un entrepôt. L'endroit est choisi pour son ouverture sur la mer, la place qu'il offre et les proches ressources en bois et en minerais. Très vite, une muraille s'érige. Les colons vivent tout d'abord sans chef, en autogestion, mais le dénommé Engus Flein prend la direction des opérations et devient maire.

20120307193659.png

L'auberge et l'entrepôt

Le 23 Mars 1295, la ville est baptisée Port-Lumière par ses habitants. Pendant ce temps, des parcelles ont été créées, un canal remplace le lit instable de la rivière sur le tronçon qui traverse l'enceinte et une église est construite par Conomor. Richard Dorcile seconde Engus dans l'administration de la ville. En paiement du canal, Anthèlme reçoit une parcelle d'exploitation, sa carrière, qui deviendra le premier domaine fonctionnel d'Irowa. Théobald est autorisé à exploiter une parcelle agricole à l'extérieur de la ville pour la fournir en nourriture. Hadaran assure le rôle de page et entame une cartographie des environs. Un marché est créé. Engus assure le rôle de Gouverneur avant les élections. Gaspard est nommé chef de la milice.

Viennent les éléctions. Engus ne se représente pas. Gaspard se présente pour le poste de Gouverneur pendant que Théobald et Thibaud s'affrontent pour celui de maire. C'est finalement Théobald qui l'emporte et Thibaud devient chef de la milice de la ville, tandis que Dreicc Dréan est chef de la patrouille à l'extérieur. Théobald met en place une réglementation et une mise en ordre du marché après l'avoir changé de place, après les premières lois d'Engus, et s'attache à l'équité et au respect des religions de l'Unique, tant des luministes que des monastiques. Il poursuit les avancées de son prédécesseur en améliorant l'éclairage des villes et en faisant achever la caserne de la milice et la prison, l'auberge et la mairie. La banque est créée, assurant la gestion des fonds de la ville, les dépôts et les prêts. Une place centrale est réalisée. Théobald Courtois est nommé banquier.
20120420015902.png

La première enceinte et le palais en construction

Aucun candidat ne se présente aux élections suivantes et le gouverneur, Gaspard, assure donc cette fonction. Il fait construire une tour de garde à l'entrée de l'Inferno, découvert entre temps, sous la responsabilité de la milice. Il entame deux chantiers d'envergure, la création d'un nouveau quartier devant soutenir la croissance économique d'Irowa : le port, et la construction du palais du Gouverneur, ainsi que l'extension de la muraille afin d'intégrer le nouveau quartier. Anthèlme se charge du port et est récompensé par le domaine de la carrière, tandis que Thibaud réalise le palais et reçoit lui aussi un domaine. A l'extérieur, le réseau routier est mis en place, reliant les nombreux domaines récemment délimités. Un phare est bâti.

Suite aux tensions croissantes entre monastiques et luministes, Gaspard, lui-même luministe, décrète une loi martiale et supprime le poste de maire, assurant son pouvoir sur la colonie.

A la mort du Roi de Tell, son fils étant trop jeune, le royaume est dirigé par un régent. De nombreux colons voient en cette fragilisation du pouvoir l'occasion de s'émanciper du joug de la métropole. De premières divisions naissent entre loyalistes et indépendantistes, mais plus encore elles se cristallisent entre luministes et monastiques. Au cours d'une discussion animée en ville, la situation explose. Des coups sont échangés, les épées tirées et Gaspard en profite pour chasser les monastiques de Port-Lumière. Deux factions sont fondées. D'une part l'Ordre Ancien, partisan des valeurs de la noblesse et du régime monarchique, et d'autre part les Chevaliers Oblats, dont les membres sont progressistes et prônent l'égalité et la justice. Après quelques jours de chaos dans les rues de Port-Lumière, les combattants s'affrontent pour le contrôle des tours de garde réparties le long des routes, et donc des domaines environnants. Les Oblats essuient deux défaites, dont celle de l'Inferno, et se replient au Nord pour fonder le Monastère. Les Anciens se dirigent au Sud et bâtissent la Forteresse grise.

Suite à la mort du Roi et en réponse aux vélléités indépendantistes de la colonie, Tell envoie un Gouverneur qui démet Gaspard de ses fonctions et le remplace. Tell affirme son autorité sur Irowa.

(Pour la suite des événements, se reporter aux articles concernant les factions et leur affrontement.)

Après quelques temps, le Gouverneur nomme Anthèlme maire de Port-Lumière. Celui-ci engage aussitôt une ambitieuse politique d'agrandissement et d'aménagement de la ville qui prend le nom de "Grands travaux de Port-Lumière." Une nouvelle enceinte est créée. De nombreux appels d'offre sont lancés, dont résultent pour le moment les halles, le lavoir, le mausolée, l'auberge et le Castel du Taureau, quartier général d'une compagnie de mercenaires de Tell.

Dreicc Dréan est nommé chef de la milice par le Gouverneur.

Evénements et péripétiesModifier

ProcèsModifier

Il y a eu à ce jour sept procès notables à Port-Lumière. Le premier fut celui de Richard Dorcile, accusé d'avoir volé la communauté alors même qu'il était en fonction auprès du maire Engus. Gaspard présidait la séance, Anthèlme représentait l'accusation et Conomor défendait Richard. L'affaire était jouée d'avance et la défense ne put produire de preuves de l'innocence de l'accusé qui fut condamné aux travaux forcés dans l'Inferno.

Le second procès fut celui du dénommé Horner. La situation qui donna lieu à ce procès est fort trouble. Il est cependant sûr que le dénommé Horner a tiré une flèche sur Dreicc Dréan dans l'enceinte même de la ville, produisant une agression caratérisée défendue par la loi. Deux membres de l'Ordre, dont Hadrien, défendirent Horner face aux protestations de Dreicc, qui avait riposté, et le maire arriva pour disperser les protagonistes. Peu après, Horner tira de nouveau délibérément sur Dreicc, sous les yeux même d'Anthèlme. Il fut saisi et jeté en prison. A son procès, il tint des propos contradictoires et prétendit que c'était un accident mais personne ne le crut. Il fut condamné à une peine de prison à perpétuité, mais sans qu'on sache comment il disparut dans la nature. Les Anciens se récrièrent et accusèrent le maire de partialité. Aussi dans un souci de justice et d'équité, le juge condamna Dreicc à une semaine de prison car il avait en effet riposté dans l'enceinte de la ville. Gaspard tenta par ailleurs de l'assassiner dans sa cellule.

SentenceHorner.png

La sentence d'Horner est rendue.

Le troisième procès majeur fut celui d'Hadrien, comte de l'Ordre Ancien qui succéda à Gaspard. Après la déliquescence des Oblats frappés de maladie, l'Ordre se retrouvait seul en Irowa, extrêmement puissant. Hadrien décida donc de chasser le Gouverneur et de prendre le pouvoir sur la colonie. Pour cela il attaqua, aidé de ses hommes, le village de Zolta afin d'interrompre l'approvisionnement en minerais de Tell et de bloquer l'une des principales sources de revenus de la colonie pour susciter une rébellion. Son groupe fut vaincu et il fut emprisonné puis jugé. Parmi les chefs d'accusation, l'assassinat de Gaspard qui lui aurait permis de prendre le pouvoir chez les Anciens. Il l'a nié jusqu'au bout et la vérité à ce sujet n'a pu être établie. Hadrien a toutefois reconnu le crime de trahison envers la Couronne se sachant perdu et, quelques secondes avant le verdit final, il absorba un poison foudroyant et s'effondra aux pieds du juge, Anthèlme. Les minutes du procès peuvent être consultées à la bibliothèque de la ville.

Enfin eut lieu le procès des hommes qui avaient participé à l'assaut de Zolta. Les survivants capturés ont été condamnés aux travaux forcés et pour certains expropriés. Le Gouverneur s'est montré clément envers ceux qui avaient refusé le combat et s'étaient rendus.

A l'issue de ces procès, l'Ordre Ancien a disparu et l'antagonisme idéologique qui l'opposait aux Oblats a laissé place à un affrontement plus essentiellement économique entre guildes marchandes et organisations de malfaiteurs.

Les procès dits de l'OrganisationModifier

Le premier groupe de bandits de grands chemins fut démantelé grâce au maire et à la milice. La guilde du Cygne s'était faite dérober un chargement d'émeraudes extrêmement précieuses et comptait traquer les voleurs elle-même malgré les rappels à l'ordre de la ville, mais l'affaire fut réglée avant qu'ils puissent arriver à un résultat.

Après la capture d'Enguerrand et d'Edwald, deux membres de l'Organisation dont le premier était maire de Zolta, eurent lieu des séances d'interrogation. Chacun leur tour, ils parurent devant le maire, le capitaine de la milice et deux personnes du Cygne, Yohko, dirigeante du conseil de Laurvain à qui appartenaient les émeraudes, et Falko qui avait subi l'attaque. Enguerrand se défendit tant bien que mal, baffouillant, mettant du temps à répondre aux questions. Puis vint Edwald, qui donna une version en contradiction avec celle de son complice. La preuve était faite, qu'un témoignage du maire vint étayer. Il restait à connaître le nom des autres membres de la bouche de l'un d'eux, ainsi que l'emplacement de leur base secrète. Falko, qui avait une vengeance à prendre, dévoila son passé de bourreau au maire et au capitaine et se chargea de torturer Enguerrand, qui dévoila le lieu mais tut les noms. Il fut ensuite traîné devant le palais et eut la tête tranchée par Dreicc, sous les yeux du Gouverneur. Edwald parvint, sans que l'on sache comment, à prendre la fuite, légérement blessé.

Après d'autres événements qu'il convient de détailler ailleurs, Mors de Biershak fut arrêté par le maire et le capitaine. Dans un état second, il fut démasqué comme hérétique et condamné à mort pour ses crimes, vomissant de la bile noire encore et encore. Il fut brûlé vif, là où son père l'avait été avant lui quelques mois plus tôt.

2012-11-02 01.57.04.png

Le bûcher

2012-11-06 00.43.06.png

La torture

Enfin, le lendemain d'une attaque fulgurante où, à la tête d'une meute, il terrassa trois miliciens, Edwald fut capturé grâce à un piège tendu par Louis Dumont, qui fut promu sergent à cette occasion. Il fut torturé par Dreicc pour lui arracher l'endroit de son nouveau repaire mais ne dit rien. Accusé de nombreux crimes, il n'en nia aucun et fut condamné à être déchiré
2012-11-06 01.15.11.png

La mise à mort d'Edwald

par les loups.



DiversModifier

(En cours.)


Lieux importantsModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard